Le Forum des écuries Yankee Index du Forum Le Forum des écuries Yankee
Forum des membres des écuries Yankee (Boran sur Oise, 60).
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

dermite estivale

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum des écuries Yankee Index du Forum -> Equitation -> Questions cheval
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marion_NatTaz
Admin.

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2009
Messages: 285
Localisation: Précy sur Oise

MessagePosté le: Mer 27 Mai - 15:44 (2009)    Sujet du message: dermite estivale Répondre en citant

TROUVE SUR UN FORUM:


"contre la dermite estivale:
j'ai enfin trouvé quelque chose qui fonctionne . après 15 jours d'application quotidien (1X jour) j'ai de nettes améliorations sur mes poneys .
voici mon mélange:

dans une bouteille de 50cl:
sur une base d'huile d'olive qui remplie la bouteille,
pour les huiles essentielles 30 gouttes
- lavandin
-géranium rosat
-géranium odorant
-thym
-niaouli
-arbre à thé
-citronnelle
-huile amande douce (40 gouttes)

mélanger ce liquide avec du soufre sublimé lavé (en pharmacie)
jusqu'à obtenir une pâte épaisse.

mettre sur les zones abîmées en petits massages."


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 27 Mai - 15:44 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Marion de Luna y Mano
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 1 Juin - 17:09 (2009)    Sujet du message: dermite estivale Répondre en citant

Attention, les huiles essentielles ne sont pas à utiliser sans précautions!! Je vous recommande quand même les conseils du véto...
Par exemple l'huile essentielle de thym est dermocaustique: irritante sur la peau! Elle est à utiliser très diluée (et 30 gouttes me parraissent bcp..)

Sinon l'arbre à thé est conseillée dans ce genre de cas, pour ce qui est du reste, je vois pas trop le rapport... Mais bon, je suis pas experte en la matière non plus!


Revenir en haut
Marion_NatTaz
Admin.

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2009
Messages: 285
Localisation: Précy sur Oise

MessagePosté le: Mar 2 Juin - 09:12 (2009)    Sujet du message: dermite estivale Répondre en citant

Merci pour l'info, je ne savais pas ( j'ai juste copié le forum!)

Revenir en haut
Marion_NatTaz
Admin.

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2009
Messages: 285
Localisation: Précy sur Oise

MessagePosté le: Dim 28 Juin - 15:46 (2009)    Sujet du message: dermite estivale Répondre en citant

http://equiboutique.com/?p=p_25

http://www.derfen.com/


Revenir en haut
Marion_NatTaz
Admin.

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2009
Messages: 285
Localisation: Précy sur Oise

MessagePosté le: Dim 28 Juin - 16:08 (2009)    Sujet du message: dermite estivale Répondre en citant

ARTICLE TROUVE SUR LE FORUM DE CHEVAL ANNONCE:

Les Faits de la Dermite Estivale


Bien que connue sous différents noms - dermite estivale, dermatite estivale, dermite estivale récidivante des équidés (DERE), démangeaisons d'été - la cause et les symptômes de la maladie sont les mêmes. C'est un problème qui touche des milliers de chevaux, poneys et ânes dans de nombreux pays du monde. La dermite estivale (ou la dermatite estivale / DERE) est plus qu'une simple irritation de la peau pour les équidés : C'est un fléau qui rend la vie insoutenable.
Les animaux atteints développent une hypersensibilité ou une réaction allergique aux protéines ( en fait anodines) présentes dans la salive des moucherons, ce qui déclenche une réaction excessive du système immunitaire du cheval . Le cheval réagit "par erreur" en attaquant ses propres cellules de la peau là où il a été piqué par le moucheron, ce qui provoque des démangeaisons. Comme toutes les formes d'allergies, la dermite est très difficile à traiter.
Quand un cheval développe les symptômes de la dermite estivale, en règle générale il est condamné à souffrir de ce fléau pour le restant de ses jours pendant les périodes à risques. Avec le réchauffement de la planète, la saison aurait tendance à se prolonger, et il y a même des régions où les chevaux n'ont pas de période d'atténuation de la maladie avant que le cycle ne recommence.

Quand et pourquoi ?

La recherche a montré que la maladie avait tendance à se manifester pour la première fois entre 1-5 ans et à l'automne, mais les symptômes peuvent commencer quand le cheval est plus âgé.
Les raisons pour lesquelles elle commence ne sont pas encore connues, les recherches continuent pour mieux comprendre. Ce qui est sûr et certain, c'est que l'environnement, le climat, le nombre de moucherons, ainsi que le stress (dû à des maladies graves, blessures graves, changements de propriétaire et/ou de région) sont responsables, en partie, du déclenchement de la dermite estivale. L'importance et le rôle de la génétique dans le développement de cette maladie est moins bien compris.

Les symptômes

Les piqûres de moucherons provoquent des démangeaisons intenses. La crinière et la base de la queue sont les parties du cheval les plus affectées. Malheureusement, sans soins préventifs la maladie s'aggrave chaque année et les démangeaisons peuvent s'étendre aux autres parties du corps. Des lésions peuvent être observées sur le garrot, la croupe, les hanches, le dos - ligne du dessus, la tête, les oreilles, les membres, le fourreau, les mamelles et la ligne ventrale.
La peau s'écaille et s'épaissit, se plisse, se recouvre de pellicules, cela s'accompagne d'une chute des crins, des poils, ainsi que de plaies croûteuses qui peuvent saigner et suinter un sérum. Il pourrait y avoir perte des poids.
Sans traitement, ces plaies peuvent devenir une source d'infection et intensifier les démangeaisons.

Symptômes de comportement

* Le cheval se gratte sur n'importe quel objet à sa portée, parfois frénétiquement et jusqu'au sang. Même dans un enclos à clôture électrique et sans objet pour se gratter, les chevaux atteints sont très imaginatifs et peuvent se gratter la crinière avec les sabots postérieurs et se mordre la queue, ainsi que le ventre et les membres. Certains peuvent s'asseoir comme des chiens et se propulser en arrière à l'aide de leurs membres antérieurs pour se gratter la croupe, la queue et le ventre sur le sol.
* Le cheval s'agite, en remuant sa queue vigoureusement.
* Il se roule souvent.
* Les bâillements sont répétés.
* Il secoue la tête.
* Il demande fréquemment à ses compagnons de le toiletter.
* Il n'est plus à l'aise et souvent fait " les cent pas ", surtout pendant les périodes où les moucherons sortent, ceci pour tenter d'éviter ses agresseurs.

Symptômes psychologiques:

A cause des symptômes et de la nature de la maladie - prolongée et récidivante - il peut y avoir un changement radical dans le tempérament du cheval qui tend à devenir impatient, agité et peut manquer de concentration. Il peut également être déprimé et léthargique.









Les Coupables




Plusieurs membres de la famille Culicoides sont à l'origine de la maladie.
Le moucheron Culicoide est minuscule ( envergure: 2mm ) mais agressif et inflige une piqûre douloureuse. Ces moucherons ne peuvent pas voler très loin ni très longtemps: au maximum 100 mètres. Ainsi leur habitat et lieu de reproduction se trouve à proximité des chevaux. Ils volent en nuée qui peut être immense et nombreuse quand les conditions sont optimales. Ils trouvent leurs proies à vue et piquent à l'endroit où ils atterrissent sur le corps du cheval (ils ne rampent pas).

En période de repos, les herbes et la végétation longues, les haies, et les arbres constituent leur habitat favori. Ils se reproduisent dans les endroits humides, dans le sol ou sur la végétation en décomposition.
Les mâles sont végétariens et inoffensifs, mais les femelles ont besoin d'une certaine quantité de sang nécessaire à la maturation des œufs.
La lumière et l'humidité de la rosée du crépuscule et de l'aube leur conviennent parfaitement, et c'est à ces périodes de la journée qu'elles sont les plus actives. Elles ne volent pas bien et aiment le calme, elles ne sortent pas par temps de fortes pluies ou de vent, ATTENTION ! elles attendront d'autant plus impatiemment le moment de se nourrir! De même, les moucherons se nourrissent à n'importe quel moment de la journée si le temps est calme et couvert, dissipant ainsi le mythe que les chevaux allergiques peuvent être laissés dehors sans risque dès lors qu'ils sont rentrés à l'écurie au crépuscule et à l'aube.
Si la température, l'humidité, et la lumière (la pleine lune) sont optimales, les moucherons seront de sortie même pendant la nuit.

Les Culicoides peuvent voler et se reproduire dès que les températures atteignent 12°C. Ainsi la saison de la dermite estivale (ou de la dermatite estivale) peut commencer dès le mois de février et durer jusqu'au mois de novembre, voire plus tard en cas d'hiver très doux. Le nombre de moucherons est aussi directement lié aux conditions météo: une alternance de pluie et de soleil favorise la reproduction et augmente les populations. Les moucherons peuvent survivre à des températures très basses, mais pas à une sécheresse prolongée. Voilà pourquoi période à risque et la gravité de la maladie peuvent varier d'année en année car le nombre de moucherons détermine l'ampleur du problème.


D'autres espèces de mouches peuvent aggraver la situation et rendre la vie du cheval atteint encore plus insupportable : le Simulium equinum, membre de la famille des mouches noires (piquent le cheval autour des oreilles), les moustiques, les taons et la mouche Stomoxys calcitrans (qui se trouvent souvent dans ou près des bâtiments et piquent le ventre et les membres).


Gérer la dermite estivale

A ce jour, il n'existe pas de remède à cette maladie. Il n'y a que les soins du propriétaire qui peuvent améliorer la vie d'un cheval atteint. Un cheval souffrant de la dermite estivale n'est pas comme les autres et a besoin de soins particuliers et d'une attention accrue à quelques détails:

Minimiser le nombre de moucherons :
Son environnement :
L'entretien ou le choix de l'environnement immédiat du cheval atteint peuvent aider à minimiser le nombre de moucherons et à mieux contrôler le problème:

* Le pré idéal présente un aspect ouvert et bien exposé aux vents et aux courants d'air, sans trop d' arbres, de haies ou avec ou une végétation longue et épaisse.
* Dans les environs, éviter les habitats préférés des moucherons pour se reproduire : les endroits marécageux, l'eau stagnante, la végétation en décomposition. Le fumier doit être stocké loin des chevaux et des écuries.
* L'utilisation de la clôture électrique minimise la possibilité de blessures.

La gestion du box
Rentrer le cheval atteint aux périodes où le moucheron est le plus actif peut lui éviter le contact avec ses agresseurs : mais le box -

* Doit être gardé propre pour attirer le moins possible les moucherons (et les autres espèces de mouches) qui se reproduisent dans les matières humides, comme la paille et le foin en décomposition, et les sols humides.
* Doit être bien aéré - un ventilateur rotatif pour créer des courants d'air peut être utile car les moucherons aiment le calme.

* Doit être débarrassé des insectes, ce qui est difficile. Les moucherons aiment les endroits où règne une lumière douce et sont à l'abri du vent, conditions souvent trouvées dans les écuries. Un cheval qui est rentré au box aux moments où les moucherons sont les plus actifs risque d'être emprisonné avec ses agresseurs sans avoir la possibilité de s'en libérer. En plus, le cheval aura plusieurs endroits ( murs, portes ) à sa portée pour se gratter et se blesser.
* L'utilisation de filets ou de grilles sur les portes et fenêtres peut empêcher les insectes de passer à l'intérieur du box, mais ceux-ci doivent être constitués d' une maille très fine pour empêcher les minuscules moucherons d'entrer.
* Les moyens qui attirent et attrapent les insectes doivent être utilisés avec précaution, car ils peuvent finalement augmenter le nombre d'insectes dans un bâtiment.

Minimiser les piqûres de moucherons :

Repousser ou tuer l'ennemi :
Les insecticides et répulsifs sont une arme certaine pour le cheval atteint, mais ils ne sont efficaces qu'à condition de renouveler régulièrement leur application.
Les produits ne peuvent être utilisés que pour de courtes durées, en effet quand le poil du cheval est lisse et court, quand il transpire, ou qu'il pleut, le produit n'a qu'une faible efficacité.
Les répulsifs et insecticides efficaces contre les mouches ne fonctionnent pas forcément, contre les moucherons.

Exemples de produits à action "prolongée" et efficaces contre les moucherons :

* Le deet (N N -Diethyl-m-toluamide ) est un répulsif qui a été utilisé pendant des années pour protéger les êtres humains contre le moustique. Le produit est efficace contre le moucheron et peut durer plusieurs heures. (ex. Horses Etc Spray Gold)
* Les produits à base de pyrethins sont des répulsifs/insecticides dérivés de synthèse de chrysanthème (tanacetum cinerariaefolium ) (ex. Farnam Tri-tech 14 )
* Les produits à base de permethrine ont un effet insecticide.
* le benzyle de benzoate est classé comme un antiparasitaire externe et un insecticide. Il est utilisé, par exemple, contre la gale. Il peut être utilisé sur un animal atteint de dermite, avant l'apparition des symptômes, pour tuer les insectes et apaiser les démangeaisons. Il ne doit jamais être utilisé sur une peau déjà irritée, ni sur les plaies, car elle peut intensifier le problème. ( ex. Ascabiol )

ATTENTION : il faut porter des gants pour administrer ces produits. Des précautions particulières doivent être prises en présence d'enfants (transfert du produit par les mains du soigneur de la crinière du cheval aux yeux de l'enfant)

Créer une patinoire -La technique qui consiste à appliquer des huiles sur les zones susceptibles crée une 'piste d'atterrissage' trop glissante pour les moucherons !!

(ex. Avon Skin So Soft et l'huile de vaseline peuvent être utilisés).
Créer une barrière -Les pommades de type " graisseuses " d'origine minérale créent une barrière protectrice entre la bouche de l'insecte et la peau du cheval et peut empêcher l'insecte de piquer. (Horses Etc Pure Gold)

** Tous les produits doivent être utilisés avec soin et le mode d'utilisation doit être respecté. La peau d'un cheval atteint de dermite estivale est souvent très sensible et certains chevaux sont extrèmement réactifs. Attention : même les produits à base naturelle peuvent provoquer des irritations importantes.

Traiter la maladie:

Les injections de corticoïdes affaiblissent le système immunitaire et soulagent les symptômes temporairement, mais elles ne sont pas sans effets secondaires (elles peuvent provoquer la fourbure par exemple). Avec le temps, elles deviennent moins efficaces, leur efficacité exigeant des doses de plus en plus fortes et de plus en plus fréquentes. Les antibiotiques sont parfois nécessaires pour traiter les plaies infectées.

Apaiser et calmer la maladie :
Les anti-histamines ne sont pas très efficaces chez le cheval et peuvent l'assoupir.
D'autres traitements peuvent apaiser les démangeaisons, comme les lotions et les crèmes calmantes utilisées directement sur les plaies.
Les produits contenant de l' oxyde de zinc ont eu de bons résultats. Les produits pour bébés comme Mitosyl, Sudacrème ou calamine ( lotion à base de zinc et fer) sont les plus utilisés.

Le Shampooing
La recherche a montré qu'un shampooing contenant un produit hypo-allergénique peut parfois aider à réduire et à soulager les symptômes de la dermite estivale.

D'autres astuces : apporter des additifs dans la nourriture du cheval comme de l'ail et des minéraux, mais les résultats sont souvent décevants. L'homéopathie et la phytothérapie peuvent soulager les plaies, mais la recherche sur leur efficacité n'a pas été effectuée. La technique de désensibilisation n'a pas de résultats encourageants pour l'instant.

La plupart de ces méthodes exigent beaucoup de dévouement de la part du propriétaire et peuvent coûter très cher pendant une saison, sans apporter de résultats satisfaisants. Certains produits donnent l'impression de fonctionner pendant une période, mais commencent à perdre leur efficacité avec le temps. C'est en fait le nombre de moucherons (et le nombre de piqûres) qui détermine l'efficacité d'un traitement.




A ce jour et à titre personnel j'ai utilisé le derfen et aussi changé radicalement la vie de mon poney et aujourd'hui il vit beaucoup mieux avec sa dermite........


Revenir en haut
Marion_NatTaz
Admin.

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2009
Messages: 285
Localisation: Précy sur Oise

MessagePosté le: Dim 28 Juin - 16:32 (2009)    Sujet du message: dermite estivale Répondre en citant

Dexeryl
Derma'vit
Mercryl



Témoignage forum:

"Ma jument avait ce problème de dermite tous les ans dès le mois d'avril et du coup, elle avait la coupe zèbre entre autres choses !

Ayant des problèmes d'allergies moi-même, il me restait quelques comprimés d'anti-histaminique pour humains et je lui ai fait un traitement de 15 jours (1 par jour) et là, miracle ! S'en était fini de la dermite pour cette année là !

L'année suivante, rebelote donc j'ai demandé au véto qu'elle me prescrive du Zyrtec pour faire une cure à ma louloute et depuis, elle n'a jamais refait de dermite estivale et elle a des crins magnifiques !

Comme quoi parfois, ce qui marche chez l'homme marche chez le cheval et ma véto m'a dit qu'il n'y avait aucun risque pour la juju avec ce traitement. Elle était étonnée de voir que ça marchait et ça m'a coûté moins cher que tous les produits que j'appliquais avant et en plus, pas de récidive, c'est le plus important !
"


Dernière édition par Marion_NatTaz le Dim 28 Juin - 16:39 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Marion_NatTaz
Admin.

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2009
Messages: 285
Localisation: Précy sur Oise

MessagePosté le: Dim 28 Juin - 16:36 (2009)    Sujet du message: dermite estivale Répondre en citant

http://www.le-site-cheval.com/soins/dermite_recidivante.php

Revenir en haut
amelie55
curieux

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2012
Messages: 1

MessagePosté le: Lun 6 Aoû - 13:25 (2012)    Sujet du message: dermite estivale Répondre en citant


M'écrire un MP


Genre :

Messages : 6
Bonjour,

J'ai pu observer que l'on était très nombreux à avoir des chevaux à dermite et qu'on n'a tous du mal à trouver des remèdes...
Afin de permettre d'échanger sur le sujet, j'ai créé un groupe fb "Vaincre la dermite" : https://www.facebook.com/#!/groups/413001982068166/

L'objectif étant que tout le monde mettent ses tests, échecs, victoires... afin d'orienter d'autres cavaliers dans la même situation car il ya tellement de produits dits miracles qu'il est difficile de faire un choix...

Peut être que ce groupe va nous permettre de voir + clair dans les solutions qui existent!

N'hésitez pas à vous inscrire!


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:21 (2017)    Sujet du message: dermite estivale

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum des écuries Yankee Index du Forum -> Equitation -> Questions cheval
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 - 2005 phpBB Group
Theme ACID v. 2.0.18 par HEDONISM
Traduction par : phpBB-fr.com